Sortir de sa zone de confort

Coucou tout le monde,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler « zone de confort ». Certains vont me dire « késako »? La zone de confort, c’est ce à quoi vous êtes habitués. C’est cette petite sphère remplie d’habitude et de choses connues qui font qu’on est comme dans un petit nid bien douillet… ou pas… et c’est là, le problème. Quand on veut amorcer un changement dans sa vie, cela nécessite de sortir du « connu », de ce que l’on croit « maîtriser ». On se sent comme rassuré dans cette zone de confort même si elle ne nous convient pas forcément.

Nombreux sont ceux qui se sont enfermés des mois voir des années dans cette zone et pour en sortir, cela va nous demander un effort surhumain enfin c’est ce que l’on croit. Changer ses habitudes, aller vers l’inconnu… eh bien, ça fait peur car on a l’impression de ne rien contrôler du tout. C’est comme si d’un coup tout nous échappait et c’est ce sentiment là qui fait que bien souvent, on se bloque soi-même. Eh oui, tout vient de soi comme je le dis encore et encore. Qui d’autres est plus apte à agir sur soi que soi ?

Ce qui est étonnant avec les sorties de zone de confort, c’est que sur le moment elles nous semblent insurmontables. Et pourtant, une fois le pas sauté, on se dit que finalement, ce n’était rien du tout… On a comme une sensation de facilité même dans certaines d’entre elles. Beaucoup d’entre nous, nous sommes repliés dans notre train train quotidien même si celui-ci n’est pas forcément agréable et qu’on a l’impression de subir. Ce n’est qu’une impression, nous sommes tous acteurs de nos vies. Ah les illusions… elles ont la vie dure n’est-ce pas?

Je me rappelle encore de ma première sortie de zone de confort qui me paraissait être comme une montagne à gravir. Cela faisait plusieurs mois que j’étais au chômage, mal dans ma peau, à subir plus qu’à agir dans la vie. J’ai eu l’opportunité d’aller passer le 1er de l’an sur la capitale et sans réfléchir, j’ai dit oui. Je me suis lancé et ai osé. Moi, qui n’avait jamais fait un seul long trajet seule, c’était un peu l’inconnu mais j’étais heureuse de ma décision. Je me revois le jour J à la gare routière attendant mon bus pour un trajet de plus de 4h… j’en menais pas large mais une fois cette première sortie de zone de confort faite. Je les ai enchaîné et me suis dépassée.

Il est important de garder à l’esprit que tout est toujours possible si l’on s’autorise à être pleinement acteur de sa vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close