Le pardon, ce cadeau que l’on se fait

Coucou tout le monde,

Me revoilà avec un tout nouvel article sur le pardon. Je dirais qu’il y n’y pas un mais deux sortes de pardon : se pardonner à soi et pardonner à autrui. Il faut toujours garder à l’esprit que la base, c’est soi. C’est le commencement. Beaucoup font l’amalgame entre pardon = j’oublie les événements. Pourtant ce n’est pas le cas, pardonner c’est reprendre le pouvoir qu’on a donné à autrui sur nous en premier lui. Pardonner, ce n’est pas légitimer une action, laisser couler comme on dit. Ce n’est pas non plus oublier.

Comme je le disais au tout début, le premier pardon à faire, c’est se pardonner soi, se pardonner de s’être laissé atteindre dans son intériorité. C’est mettre un pansement sur la blessure faite par l’autre, blessure que j’ai autorisé autrui à me faire en la gardant en moi. Les blessures nécessite du travail et d’être écoutées. Quand on ne les écoute pas, les expériences similaires se répètent encore et encore jusqu’à temps que l’on comprenne le message. C’est le cri d’une blessure qui dit « oh, oh, je suis là. M’entends-tu? Me vois-tu? » Et elle essaie de se faire entendre par la répétition jusqu’à temps qu’on se dise « oh, c’est bizarre, il se passe quelque chose là… pourquoi j’attire ce genre d’expériences? » Revenons à nos moutons, je m’égare un petit peu. Comment se pardonner d’avoir donner à l’autre du pouvoir sur nous? Eh bien, à mon sens le premier pas, c’est d’accepter qu’on a donner ce pouvoir à l’autre et de réaliser qu’on peut le reprendre.

Il faut ensuite poser ses limites, décider de ne pas se laisser atteindre par l’extérieur. Poser ses limites est d’ailleurs essentiel dans beaucoup de domaines, c’est une des bases. Se protéger avant d’avoir mal et dire qu’on est blessé dès qu’on l’est. Il faut le manifester en expliquant à l’autre qu’on a mal. Parfois, l’autre n’en a pas conscience et va généralement s’excuser à cette étape. Quand le conflit est passé, je pense que c’est plus dur. Du moins, ça l’a été pour ma part. J’ai repris une à une les choses qui m’avaient blessées et ait écouté ma colère. J’ai décidé de ne plus avoir mal, de ne plus laisser l’autre m’atteindre et c’est déjà un grand pas. Je me suis sentie comme nettoyée intérieurement lorsque je me suis pardonner à moi et lorsque j’ai pardonné à l’autre.

Pardonner à autrui est finalement peut-être plus facile une fois qu’on s’est rendue compte que c’est nous-même qui avons choisi de laisser cette émotion extérieure envahir notre espace intérieur. L’autre a fait des erreurs, c’est certain, je ne suis toujours pas d’accord et ne légitime pas ses actes mais je reprends mon pouvoir en ne lui en donnant plus, en lui pardonnant.

J’espère que cet article aura été clair, j’avoue que j’ai encore du mal à bien verbaliser sur le pardon. Pendant des années, j’ai été dans la colère vis à vis de certaines personnes et je peux vous dire que ça fait bien des dégâts intérieurement parlant. Aimez-vous, pardonnez-vous et pardonnez à l’autre. Le pardon est avant tout un acte d’amour.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire, que ce soit ici, par message privé ou encore via Facebook. À très vite 😉

1 réflexion sur « Le pardon, ce cadeau que l’on se fait »

  1. Je suis tout à fait en accord avec toi. Le pardon est essentiel pour ne plus trainer de boulet ou de rancœur contre une personne ou de blessure et il n’est pas nécessaire d’aller voir la personne pour lui dire qu’on lui pardonne et non plus attendre que cette personne nous demande pardon mais simplement se dire que l’on pardonne cette personne enlève un poids énorme sur nos épaules et sur nos émotions. Quand on pardonne on pardonne pour nous même, pour se libérer et ne plus laisser la blessure nous atteindre, qu’elle soit consciente ou non, c’est comme devenir plus légé et passer à autre chose, continuer sa route. Merci pour cette belle prise de conscience Anais

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close