La gestion de l’empathie

Coucou tout le monde,

Dans mon dernier article, je vous parler de ce double mouvement entre l’intérieur de nous-même et l’extérieur et j’avais commencé à parler d’un autre sujet : l’empathie. Ce que je vais exprimer dans cet article est purement subjectif tout comme dans les autres. Il n’y a pas de valeur de vérité, je tiens à le rappeler 😉

L’empathie, quel grand sujet… qui mérite tellement plus qu’un article. Etre empathe, c’est quoi? Eh bien, pour ma part, si je devais dresser une définition, je dirais « qu’elle est reliée à la capacité à traiter des informations du dehors en notre intérieur ». « L’empathie est cette capacité, ce don de ressentir fortement les choses, de se laisser traverser et impacter ». Eh oui, vous avez bien lu, j’ai bien mis le mot « don » même si je n’ai pas toujours pensé cela.

J’ai été en souffrance des années même des dizaines d’années à tout ressentir x1000 contrairement à la normale. J’associais empathie et douleur, souffrance. C’était plutôt négatif pendant cette période d’autant ressentir. Je la rejetais, je voulais la mettre à l’extérieur, je ne voulais pas de cette partie de moi-même. Je me demandais « Pourquoi? » « Pourquoi, je ressens tout si fort? Pourquoi tout m’atteint? »

Finalement, c’est le défi des 100 jours de Lilou Macé qui m’a fait travaillé mon empathie, qui m’a permis de comprendre. Pourquoi suis-je empathe? Eh bien… Pourquoi pas? Je dirais qu’il n’y a pas de raison, on est comme ça et c’est tout. Ça fait juste parti de nous et pour bien vivre son empathie, le premier pas c’est déjà de l’acceptée. Il faut accepter la cohabitation intérieure avec elle, cesser de la voir comme un fardeau à porter. Ce n’est pas facile d’opérer la bascule entre rejet et acceptation mais c’est nécessaire.

Quand une émotion surgit maintenant, la première chose que je me demande c’est « Cette émotion vient-elle de moi ou bien de l’environnement, de cet article que j’ai lu, des propos de cette personne…? » Les possibilités sont infinies, toutes les sources impactent les empathes. Le premier pas est donc de savoir si l’émotion a pris son essence en moi ou si elle m’a comme contaminée, si elle vient d’autrui. En cherchant la source, l’origine, on arrive à déterminer son essence. Si elle vient d’autrui, en prendre conscience est déjà un grand pas. Si l’émotion vient de l’autre, on peut la lui rendre tout en étant dans l’écoute mais sans nous laisser envahir par celle-ci. « La souffrance de l’autre n’est pas ma souffrance ». Je peux compatir, comprendre, écouter mais ça s’arrête là, je n’ai pas à vivre cette émotion comme la vit la personne concernée. Si on garde cette émotion, c’est là qu’on va avoir de la souffrance car on ne peut pas trouver l’origine de façon approfondie et claire quand l’émotion ne vient pas de nous. Seul, l’autre détient tous les éléments. Son émotion découle de son intérieur, pas du nôtre.

Si, cette émotion vient de moi, je l’examine. « Je suis en colère, ok, je l’accepte ». J’identifie la provenance de ce sentiment « Je suis en colère parce-que… ». Il faut l’écouter, la laisser nous traverser mais en faisant en sorte qu’elle ne fasse que passer. Le souci que j’ai eu dans le passé, c’est d’être dans l’accumulation, de tout garder à l’intérieur de moi sans ne rien traiter et le phénomène de la cocotte-minute apparaît. On encaisse, on accumule jusqu’au moment où on ne peut plus et pafffff, ça explose et là ça fait mal, ça déborde. Les émotions sont décuplés et attention aux dommages collatéraux, personnes proches, enfuyez-vous… Le trop plein fait parfois dire des chose que l’on regrette ensuite, d’où la nécessité de ne pas garder les émotions mais de les laisser nous traverser.

Dans un prochain article, je vous expliquerais pourquoi l’empathie est selon moi un don.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close