Je dépense donc je suis

Coucou tout le monde 🙂

J’espère que vous allez bien malgré cette fraîcheur ambiante 🙂 Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de mes dépenses et de ce qu’elles provoquent en moi. J’ai remarqué que mes dépenses étaient souvent liées à l’état dans lequel je me sentais intérieurement. Quand ça ne va pas, j’ai tendance à dépenser, à accumuler, à craquer sur un peu tout et n’importe quoi comme pour combler un vide intérieur, une sensation de manque mais pas matérielle, un manque qui est ailleurs. Vous voyez ce que je veux dire?

C’est comme ça qu’à ma dernière séparation, j’ai fait quelques gros achats comme pour soigner, panser la plaie, la douleur. « Si je me fais plaisir en achetant peut-être que je vais soigner cette douleur que je ressens ». Je voulais le temps de ces achats compulsifs remplacer la douleur par le bonheur et je crois que j’ai eu une réponse très primitive et très conditionnée. Pour combler le vide, j’ai chercher à remplir, amasser.

J’ai remarqué que ce type de comportement avait tendance à revenir au galop quand le moral n’était pas bien haut même si maintenant j’observe mes ressentis et que je me rend compte des choses avant de dépenser. Et vous, quand ça ne va pas? Vous dépensez ou bien vous avez un autre « pansement »?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close